Que faire en Crète: les dix meilleures attractions touristiques

Grèce voyage Crète

La Crète est une destination de vacances très prisée depuis des années. De belles plages et des stations balnéaires attrayantes, certes, mais ce ne sont que deux des raisons parmi lesquelles vous devriez absolument ajouter cette île à votre liste de voyages.

En Crète, ce sont avant tout ces histoires que nous connaissons tous qui reprennent vie, ces mythes grecs sur les dieux les plus audacieux. En général, nous en avons déjà appris beaucoup au cours de notre vie sur des personnages comme Poséïdon, Héraclès ou Apollon. Les sites archéologiques bien conservés, et autres temples, murailles et musées de l’île, nous permettent de nous plonger dans leur univers in situ.

 

La Crète a été, par exemple, le lieu de naissance du dieu Zeus. Elle a également connu la férule du puissant roi Minos. Et elle a dû subir les colères du terrible taureau crétois. Il s’est donc passé pas mal de choses sur cette île dans l’Antiquité. Deux cultures prédominaient alors sur l’île : la culture minoenne et la culture mycénienne.

 

Si l’on considère que cette île a été le berceau des plus grandes civilisations antiques d’Europe, qui ont eu une influence considérable sur l’histoire de l’Europe, la Crète n’en prend que plus d’importance.

Sans compter qu’elle a aussi beaucoup à offrir en termes de gastronomie et d’artisanat.

Voici les meilleures attractions touristiques qui vous donnent un aperçu de l’histoire, de l’art et de la culture de la Crète.

 

1. Le palais de Cnossos

Cnossos

D’après les écrits qui nous sont restés de l’historien grec Homère, Cnossos était le siège du légendaire roi Minos, qui n’était rien moins que le fils aîné de Zeus et de la déesse Europe en personne.

 

Le palais de Cnossos est le principal site archéologique de la Crète datant de l’âge de Bronze (2200 à 800 av. J.-C.). Si vous souhaitez vous faire une idée de ce que l’on entendait alors par le luxe, vous pouvez visiter les vestiges de ces anciennes salles d’apparat. Il est impressionnant de constater que cet édifice s’élevait jusqu’à cinq étages et comptait jusqu’à 1 300 pièces.

 

Le palais de Cnossos est également le théâtre de la légende du labyrinthe : le roi Minos y aurait enfermé le Minotaure, un être hybride entre l’homme et le taureau, auquel, tous les neuf ans, sept jeunes gens et sept jeunes filles était sacrifiés.

 

2. Le musée archéologique d’Héraklion

Heraklion

Le palais de Cnossos n’est qu’à 5 kilomètres du musée archéologique d’Héraklion, que l’on peut donc facilement visiter aussi dans la foulée, soit avant, soit après.

 

On peut faire ici des trouvailles ciblées : en effet, le musée archéologique d’Héraklion expose également des objets révélés lors de fouilles dans le palais de Cnossos : entre autres, de magnifiques fresques minoennes, qui méritent impérativement d’être vues.

 

Le musée comprend l’une des plus importantes collections d’antiquités de Grèce, avec de nombreuses pièces bien répertoriées et décrites en détail, tant sur le plan chronologique que thématique. Aménagé de façon moderne et climatisé, offrant des places assises, il fait partie des lieux à ne manquer sous aucun prétexte en Crète.

 

3. Les gorges de Samaria

Samaria gorge

Les gorges de Samaria sont également appelées le « Grand Canyon d’Europe ». Ne manquez pas d’emprunter le sentier de randonnée pédestre menant vers les fameuses « Portes de fer », qui vous conduiront par des chemins sinueux à travers des paysages crétois d’une beauté à couper le souffle.

 

Les gorges totalisent une longueur de 17 kilomètres, ce qui en fait l’un des plus longs canyons d’Europe. Des parois rocheuses abruptes pouvant atteindre 600 mètres de haut se dressent des deux côtés. Dans le tronçon le plus étroit (des Portes de fer), les gorges ne font que 3 à 4 mètres de large.

 

Une randonnée à travers les gorges de Samaria offre des vues grandioses. C’est l’un des points forts du paysage crétois.

 

4. Eléftherna

ElefthernaDe la ville grecque antique d’Eléftherna, il ne reste que quelques ruines éparses. Néanmoins, l’escapade en vaut la peine : un peu à l’écart, dans un paysage montagneux, il s’en dégage une atmosphère de mystère.

 

La partie la mieux préservée du site est l’acropole, avec les vestiges d’une tour. Un vieux pont merveilleusement caché des regards, à voûte triangulaire en encorbellement, se présente à celui qui le cherche au cours d’une promenade romantique, par des chemins envahis par les herbes folles. Le vieux pont est une curiosité pour ceux qui sont à la recherche de sites romantiques, hors des sentiers battus : idéal pour des photos qui viendront agrémenter votre site Instagram !

 

5. Grotte de l’Ida

Zeus cave

Dans la même chaîne de montagnes qu’Eléftherna se trouve la Grotte de l’Ida (également appelée « Grotte de Zeus »), qui fut, selon la légende, le lieu de naissance de Zeus. La grotte n’a rien de spectaculaire en soi, mais a une immense portée symbolique sur le plan mythologique.

 

La cavité naturelle de la grotte se trouve à 1 495 mètres d’altitude. Un escalier de bois conduit à l’intérieur. Une randonnée jusqu’à la grotte vaut le détour. Vous roulerez à travers des petits villages en laissant passer des troupeaux de chèvres, toujours en montant, pour parvenir enfin sur le plateau du Mont Ida. De là, une balade d’environ une heure vous mènera à la grotte.

 

À partir de la grotte de l’Ida, vous pouvez continuer votre randonnée si vous le souhaitez. Des points de vue à couper le souffle sur l’île et sur la mer n’attendent que vous.

 

6. L’île de Spinalonga

Zeus cave (2)

L’île de Spinalonga, d’une superficie de 85 hectares seulement, a une longue histoire derrière elle. Elle a jadis été construite par les Vénitiens en tant que bastion de la mer. Plus tard, elle a été transformée en léproserie. Malgré son passé sombre, elle a conservé toute sa beauté.

 

Il est intéressant de noter qu’il y a peu de temps encore, les lépreux étaient relégués sur des îles par peur de la contagion. Les premiers malades sont arrivés en 1904 à Spinalonga, tandis que le dernier résident n’a quitté l’île qu’en 1962. En flânant dans les anciens vestiges de la colonie, vous deviendrez le témoin de la manière dont les malades auront vécu dans leur isolement, et de la façon dont une maladie comme la lèpre était considérée et traitée à l’époque.

 

Vous pouvez vous rendre à Spinalonga en bateau : en une heure depuis Agios Nikolaos, en 20 minutes depuis Elounda et en 10 minutes depuis Plaka.

 

7. Le Palais de Phaistos

Phaistos

Le Palais de Phaistos est un autre site archéologique important de la culture minoenne en Crète. Localité située dans la plaine fertile de la Messara, Phaistos possédait un palais où résidait le roi Rhadamanthe, frère du roi Minos.

 

Contrairement à Cnossos, Phaistos n’a fait l’objet d’aucune restauration, mais uniquement de travaux de conservation. Ici, vous trouverez des « pierres d’origine », ce qui présente surtout un intérêt pour les passionnés d’histoire qui ont avant tout un penchant pour l’authenticité.

 

8. La Canée

Chania

La Canée (Cania) n’est pas juste une ville de plus en Crète : c’est une ville d’une île grecque à l’atmosphère vénitienne. Certains affirment que c’est la plus belle ville de toute la région.

 

Son port a été construit en 1320 par les Vénitiens, et le bassin, avec ses maisons colorées, rappelle réellement la fameuse cité italienne au bord de la lagune. Flânez au bord de l’eau avant d’entrer dans l’une des nombreuses tavernes. Son port a été construit en 1320 par les Vénitiens, et le bassin avec ses maisons colorées rappelle vraiment la ville lagunaire italienne. Flânez le long de l’eau et arrêtez-vous dans l’une des nombreuses tavernes.

 

La Canée possède une vieille ville ravissante avec des ruelles sinueuses et de jolies boutiques. Une raison de plus pour visiter la ville !

 

9. La poterie d’art

Untitled design (3)

Ce n’est pas une curiosité en soi, mais c’est quand même quelque chose que vous devrez avoir vu en Crète : les poteries crétoises et leur mode de fabrication.

 

L’art de la poterie a une tradition millénaire en Crète. Déjà, au temps de Cnossos, vers l’an 1000 av. J.-C., les récipients en terre cuite avaient une grande valeur. On les utilisait notamment pour stocker des aliments. Les « pithoi », d’énormes jarres de la taille d’un homme, servaient à conserver l’huile, l’eau, les céréales ou le vin. Pouvant contenir jusqu’à 550 kilogrammes, chaque pithos était souvent décoré avec art.

 

Dans des villages tels que Thrapsano ou Margaritès, vous trouverez encore de nombreux ateliers de poterie traditionnels dans lesquels vous pourrez non seulement acheter des articles, mais aussi mettre la main à la pâte. Certains donnent un aperçu de leurs méthodes de production et proposent même des cours de poterie.

 

10. Boire et manger en Crète

Untitled design (3)-1

Toutes ces « curiosités », en Crète, vous ne devez pas seulement les voir, il faut aussi absolument les goûter !

En effet, que seraient des vacances en Crète sans café grec, raki, vin ou huile d’olive ?

Mettez-vous au régime crétois et, à chaque repas, ingurgitez-en tranquillement des quantités énormes. Ce régime est, en effet, la recette crétoise de santé et de longévité. Avec plus de 30 millions d’oliviers et une production annuelle de 150 000 tonnes, vous pouvez vraiment vous gâter ici.

 

Un détail essentiel : prenez chaque soir un verre de vin grec avec votre repas. Cela aussi devrait vous faire plus de bien que de mal.

 

D’ailleurs, au cours de notre circuit de 10 jours en Crète, vous pourrez en apprendre davantage sur la tradition viticole auprès d’un vigneron local. Vous dégusterez à l’occasion de l’huile d’olive fabriquée sur place et des confitures faites maison. En passant la nuit dans de petites fermes, vous découvrirez aussi tous les autres trésors culinaires que recèle la Crète.


Pour plus d’informations sur les points forts de notre circuit en Crète.

 

Circuit Crète 10 jours

Holen Sie sich Reise-Inspirationen aus dem echten Griechenland & exklusive Rabatte